6 VRAI/FAUX sur la sauvegarde externalisée

  1. vrai faux sauvegarde externalisee

Selon diverses études, chaque entreprise double son volume de données chaque année. Ces informations, au coeur de votre quotidien, garantissent la pérennité de votre activité : informations clients, processus internes, rapports, données financières et juridiques etc. Ce tsunami numérique nécessite une traçabilité, une sécurité et une sauvegarde pour éviter toute panne, vol ou manipulation frauduleuse. Face à tous ces objectifs, la sauvegarde externalisée constitue une solution aux multiples avantages.

Afin de vous présenter cette solution, nous avons fait le point avec notre partenaire COMARCH, spécialiste dans la conception de solutions de sauvegarde. Cet article passe ainsi en revue les croyances les plus répandues chez les clients que nous avons interrogés.

  • “Je sauvegarde déjà mes données sur de multiples supports physiques, c’est suffisant !”
  • FAUX
    Les supports physiques tels que nous les connaissons de type disque dur interne ou externe, clé USB, CD… risquent tous de subir une altération dans le temps. Du jour au lendemain, sans raison, ils peuvent présenter une défaillance, ne plus fonctionner et ainsi occasionner la perte d’informations importantes.

    => Située sur des serveurs dont la sécurité matérielle est placée au centre des préoccupations, la sauvegarde externalisée vous affranchit des risques de détérioration de vos supports physiques.

  • “Nous avons mis en place une sauvegarde automatique sur mon serveur, je suis donc assuré de pouvoir retrouver mes données en cas de besoin.”
  • FAUX
    Parce que vous ne pouvez maîtriser le risque d’incident qui peut survenir sur un site, il est nécessaire que vos données soient sauvegardées en plusieurs endroits.

    => La sauvegarde externalisée a un avantage essentiel : la redondance. Cela signifie que vos données sont dupliquées en parallèle dans deux datacenters, afin de garantir l’intégrité de celles-ci en cas d’incident sur l’un ou l’autre de ces centres de sauvegarde.

  • “Je ne sais pas si j’ai correctement sauvegardé mes données…”
  • VRAI
    Lorsque vous sauvegardez vos données, des bugs ou des anomalies peuvent se présenter. Il suffit que vous manquiez de temps pour gérer ces aléas, et votre sauvegarde ne sera pas faite comme elle aurait dû.

    => Totalement automatisée, la sauvegarde externalisée vous rassure dans la réalisation quotidienne des processus de backup. En cas de dysfonctionnement du lien internet, elle recommencera d’elle-même jusqu’à ce que cela ait fonctionné.

  • “La sauvegarde en ligne est limitée en taille ou en poids, nous ne pourrons jamais sauvegarder tous nos fichiers”.
  • FAUX
    Sur les supports physiques dont vous avez l’habitude, disques, clés USB… vous râlez régulièrement après la taille maximale de fichiers transférables, ou parce que votre support est déjà plein.

    => Grâce aux solutions de sauvegarde externalisées, vous pouvez ajouter à vos backups un nombre important de fichiers, quel que soit leur poids. Ils seront automatiquement compressés pour optimiser leur transfert et leur sauvegarde. L’espace disponible est également élastique, pouvant être augmenté si nécessaire.

  • “En cas de vol de mon disque dur externe, je perds mes sauvegardes ?”
  • VRAI
    La sécurité, comme la préservation de vos données, représente un aspect important de votre système d’information et de votre activité. Pour autant, avez-vous déjà songé aux conséquences en cas de vol, de manipulation frauduleuse ou d’erreur de manipulation ?

    => Cryptées lors des transferts, vos données sont ainsi entreposées dans un lieu sûr et hermétique.

  • “Grâce à nos sauvegardes sur disque dur, nous sommes assurés de récupérer nos données en cas d’infection par un virus”.
  • FAUX

En l’absence d’antivirus performant, les virus se propagent sur le réseau, ainsi que sur vos sauvegardes. En effet, si vous utilisez une solution de backup interne, sur support physique, avez-vous bien pensé à intégrer un antivirus lors de la copie de vos fichiers ?

=> En cas de sauvegarde externalisée, la plupart des solutions assurent un contrôle lors de la compression et du transfert. Cependant, avec les mutations rapides de virus, certains ransomwares de type cryptolocker* peuvent passer entre les mailles (ils se répandent en dormance sur vos postes et serveurs…et profitent des sauvegardes quotidiennes pour infecter à leurs tours vos données déjà sécurisées sur un support externe). Pour contrer toute menace de type virus, il faut à la fois disposer d’un antivirus performant, d’une sauvegarde performante et redondée, et rappeler régulièrement les règles de bon sens autour de la sécurité informatique (ne pas ouvrir de mail d’un expéditeur inconnu, ne pas télécharger de pièce jointe douteuse…).

Utiliser des outils et supports de sauvegarde est primordial pour assurer la continuité de votre activité. Mais pour optimiser la sécurité de vos données informatiques, il est essentiel de disposer d’une solution de backup sur des serveurs externes (cloud privé).
 

Durée de vie moyenne des supports de stockage les plus courants
disque dur externedisque optiqueclé USB
Disque dur externe :
de 3 à 5 ans
Disque optique (CD/DVD) :
de 2 à 10 ans
Clé USB :
de 5 à 15 ans
...voire beaucoup moins en cas de perte ou de vol !

PLUS D’INFOS

*Un cryptolocker est un virus qui prend en otage vos données en les chiffrant, contre remise d’une rançon. Les ransomwares les plus connus et les plus virulents sont à ce jour Locky, Petya et Wannacry, qui connaissent depuis 2016 une diffusion massive et des évolutions très importantes.